Quels sont les outils de la psychanalyse ?

outils de la psychanalyse

La parole est l’outil le plus utilisé en matière de psychanalyse, car le patient est incité par le psychanalyste à parler de son vécu et de ce qui a bien pu le marquer. Grâce aux paroles du patient, le psychanalyste peut utiliser 3 techniques afin d’étudier son inconscient.

Les associations libres en psychanalyse

Il s’agit de la première étape de la cure psychanalytique qui consiste pour le thérapeute à dire tout ce qui lui passe par la tête, d’évoquer des images et de parler de diverses représentations. Le but est d’éclairer certains aspects du psychisme du patient en évoquant tout simplement, différents faits de la vie quotidienne à travers des mots, des images, des nombres et ainsi de suite. Il est important que le professionnel soit spontané pour faire manifester l’inconscient du patient. Selon Freud, cette technique est d’une importance capitale pour comprendre le fonctionnement psychique d’une personne troublée, car si la discussion se déroulait de manière habituelle, celui-ci aurait le temps de sélectionner les faits qu’il devrait dévoiler ou non au psychanalyste. Il pourrait être tenté de dire « ceci n’a rien à voir avec cela » ou encore « ce fait n’est pas important ».

L’interprétation des rêves

Pour Freud, l’inconscient se manifeste dans le rêve. Celui-ci est donc une porte grande ouverte vers l’inconscient. Un bon psychanalyste se doit de maitriser l’interprétation des rêves. Par-dessus tout, il doit pouvoir mettre son patient en confiance pour que celui-ci décide par lui-même de se souvenir de ses rêves. Il faut préciser que les somnifères et les sédatifs sont déconseillés, car ils ne laissent pas vraiment le champ libre à l’inconscient de se manifester. Ces produits peuvent même fausser les résultats de l’interprétation des rêves. Pour décrire son rêve, le patient devra utiliser des mots ainsi que des images. Ce sera ensuite au thérapeute d’interpréter les résultats.

L’analyse du transfert

La troisième technique qui permet au psychanalyste de bien interpréter les troubles qui affectent son patient est l’analyse de la relation qu’il y a entre eux. Un patient peut à un moment donné mettre son thérapeute à la place des personnes qui ont fait partie de sa vie, lesquelles ont beaucoup contribué à son histoire. Cette étape est ce qu’on appelle  » transfert « . La personne qui fait face à des troubles revit avec son psychanalyste les émotions de son passé et cela fait éprouver beaucoup de choses à celui-ci. Cette technique est très importante pour faire avancer la cure. Bien évidemment, le psy devra déceler les vrais sentiments de ceux qui sont nouveaux et qui ne sont pas en cause dans la situation du patient.