La psychanalyse pour quoi faire ?

La psychanalyse pour quoi faire

La psychanalyse est selon son inventeur Sigmund Freud, une méthode de traitement des troubles névrotiques ou psychotiques en se basant sur l’investigation. Elle est également appelée cure psychanalytique et se déroule en plusieurs séances. Pour quelles raisons doit-on opter pour cette cure au lieu d’une autre ?

Combattre les traumatismes enfouis dans l’inconscient

Freud a été convaincu que certains faits qui ont marqué notre enfance peuvent être à l’origine des souffrances que nous vivons à l’âge adulte. En effet, l’inconscient enregistre certains évènements qui ne nous semblent pas réellement importants pour agir sur notre conscient et le troubler. De ce fait, il a travaillé sur des techniques pour mettre en avant l’origine de ces troubles afin de pouvoir les combattre efficacement. Précisons que ces troubles nous empêchent généralement de vivre normalement, comme le reste de l’humanité. Les victimes ressentent des gênes qui intriguent leurs consciences. La plupart du temps, elles commencent par des aveux lors du premier rendez-vous avec le psychanalyste en disant:  » j’ai l’impression que », « je n’arrive pas à savoir pourquoi » et ainsi de suite.

Retrouver un bien-être

La psychanalyse a pour finalité d’aider le patient à retrouver un bien-être. En effet, les troubles qui l’affectent l’empêchent généralement de vivre normalement. Celui-ci est très souvent inquiet, stressé ou apeuré. Il ressent donc un mal-être en tout temps. Lorsque les troubles sont très avancés, la victime peut avoir du mal à vivre en société. La cure psychanalytique va alors l’aider à retrouver sa place dans son milieu. Pour ce faire, le psychanalyste use de plusieurs stratégies et techniques. Le bien-être précisons-le, ne peut s’acquérir que lorsque la victime retrouve confiance en lui. Cette confiance s’instaure dès la rencontre avec le professionnel qui a pour obligation de mettre son futur client à l’aise.

Bon à savoir sur la psychanalyse

Une cure psychanalytique ne consiste pas à se rechercher ou à se connaître. Le problème du trouble d’identité n’est pas du ressort du psychanalyste. Son rôle est d’aider son patient à puiser dans son passé pour lutter contre des troubles réels qui l’handicapent dans la vie de tous les jours. En outre, il n’est pas judicieux aussi d’essayer la pratique parce qu’une connaissance l’a essayé. Il faut réellement ressentir un mal-être avant d’aller consulter un psychanalyste qui rappelons-le, a suivi plusieurs années de formation théoriques et pratiques afin de pouvoir exercer.