Certification des psychanalystes

Certification des psychanalystes

Le métier de psychanalyste est l’un des métiers les plus complexes étant donné son domaine d’application : l’inconscient. Voilà pourquoi un psychanalyste est obligé de suivre un cursus complet en vue d’obtenir une certification lui permettant d’exercer légalement et efficacement. Quelle est la démarche pour obtenir cette certification ?

Le métier de psychanalyste

La psychanalyse vise à aider une personne souffrant de troubles psychologiques ou névrotiques. Le psychanalyste ne guérit pas directement le mal du patient, il lui permet avant tout de comprendre son âme et son inconscient. Grâce à une écoute active, l’analyste saura discerner chaque recoin important de l’histoire du sujet. Il procédera ensuite, après analyse, à une sorte de reformulation ou d’interprétation du discours sans émettre de jugement. Cela conduira le client à connaître la source des confusions ou des souffrances pour pouvoir y remédier. Les cas traités sont très diversifiés comme l’affranchissement à une dépendance, les complexes, les phobies et la culpabilité. Une séance dure généralement entre 20 à 45 minutes à raison de deux à trois séances par semaine. La cure est assez longue et s’étend même sur plusieurs années.

Les compétences et formations requises

Même si la profession ne fait l’objet d’aucune réglementation, être psychanalyste requiert obligatoirement une bonne formation. En effet, pour devenir psychanalyste, le chemin peut se faire selon deux alternatives : soit vous effectuez une formation en psychologie au sein d’une université soit vous suivez une formation en médecine puis vous vous spécialisez dans le domaine psychiatrique. Ces deux formations sont les plus exigées au sein des entités professionnelles de soin. Par ailleurs, une cure psychanalytique durant plusieurs années peut aussi vous initier à cette profession. Après cette cure, vous entamez une formation de 8 années proposée par des instituts issus d’une société psychanalytique. Précisions que certaines qualités humaines sont également indispensables pour exercer ce métier. Un psychanalyste doit effectivement être une personne de confiance face aux secrets du patient. Il doit savoir instaurer un bon climat pour que le sujet s’exprime facilement. Vu les troubles qui lui seront confiés, il est impératif qu’il ait une certaine force d’esprit.

Les associations professionnelles

Dans l’exercice de son métier, un psychanalyste exerce en libéral, toutefois, il peut travailler au sein des hôpitaux ou dans des structures comme l’Institut Médico-pédagogique (IMP) ou les centres médico-psycho-pédagogique (CMPP). Nombreuses associations professionnelles en psychanalyse se sont mises en place pour mieux maîtriser le domaine. Parmi elles, l’association Freudienne Internationale, l’association Internationale de psychanalyse (IPA), l’association psychanalytique de France et le Groupement Syndical des Praticiens de la Psychologie, de la Psychotherapie et de la Psychanalyse (PSY’G).